Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 08:42

Honil-2-12-12.png

Honil : "Je te dis qu'ils sont là les moutons..."

Rappel des inscrits :

Lieu : Giencourt

 

Inscrits pour la matinée :

  • Géraldine et Grimm, Berger des Pyrénées *
  • Aurélie et Epsane, Berger de Beauce *
  • Manu et Faline, Berger des Pyrénées *
  • Frédéric et Honil, Berger de Beauce *

Inscrits pour l'après-midi :

  • Jeannette et Caline, Berger Shetland *
  • Malika et Lewis, Mudi (test) *
  • Andrée et Helton, Berger de Beauce *
  • Manu et Faline, Berger des Pyrénées*

Test / Éveil :

  • Muriel et Grunge, Berger Australien de 18 mois (test, matin) *

* -> Confirmé

 

Et maintenant le compte-rendu : 

 

Mon inquiétude d’un terrain inondé et impraticable, eu égard au milieu de vie hivernale des brebis, s’est estompé pour laisser place à un terrain essuyé et réchauffé de nos cœur et d’un super soleil.

Chacun a mis la main pour installer les filets et boire le café. Une ambiance super et sincère qui donne envie de s’y restaurer. Un met de qualité.

 

J’ai vu débarqué des cosmonautes dont un qui dort sans chaussette, selon les dire de sa dame et qui ne quitte jamais son bonnet !!! Il faisait froid, un froid sec et ensoleillé comme on l’aime…

Pour commencer la journée, Julie nous a proposé une séance d’explications sur le berger, le chien, les moutons, les placements et déplacements des uns et des autres, de même que la lecture des brebis. C’est un temps fort apprécié qui donne du sens à la pratique.

 

En Beauceron, Aurélie a pris le bâton sans se faire prier pour garder les brebis. Seule avec une Epsane qui contourne, certes, mais qui attend d’être sollicité pour vraiment travailler, c’est au deuxième passage qu’Epsane révèle son véritable potentiel et renoue avec des convictions ancestrales de gardienne de troupeau. La chienne s’est libérée des contraintes du dressage pour exprimer son réel atavisme. Epsane est déclarée au troupeau. Elle jouit de son impact sur les brebis et semble ne plus entendre les ordres du maître, preuve de son intérêt. J’ai parié : « la prochaine fois, elle nous épatera. »

 

Frédéric et Honil Berger de Beauce de six mois et demi. C’est la deuxième fois qu’il rencontre les brebis et ce chien est surprenant de calme et de vivacité. Frédéric est à l’écoute dans sa découverte du troupeau et ses connaissances et son expérience en « dressage » sont un réel atout pour conduire un bon chien de troupeau.

 

Andrée et Elton, frère de portée d’Honil. J’aime bien ce chien, vif, actif et pausé. C’est à croire que ce jeune « loulou » est né pour le troupeau. Ses déplacements sont agréables à regarder. Andrée est également une bonne élève. Un travail à suivre pour ce binôme.

 

Ce que j’observe, c’est le calme de ces deux chiens bien différents en type et en caractère. J’aime leur attention et leur réflexion. Nous serons vigilants dans leur évolution car ils prendront bientôt l’affaire en pattes… En Janvier, nous verrons. Anastasia et Hawaii, une sœur de portée pour un test. Je vous dirai si l’adage « bon sang ne saurait mentir » se vérifie…

 

Le matin en premier passage, nous avons fait la connaissance de Muriel et Grunge, un berger Australien de 18 mois. C’est un chien intéressant qui, après que nous ayons réglé un problème d’autorité, a révélé des qualités pour le troupeau.

 

Malika et Lewis, berger Mudi. Chien très intéressant pour la conduite des troupeaux et naturellement proche des animaux dans ses déplacements. Son gabarit et son style rappelle celui du Pyrénéen. C’est un chien bien agréable, que nous reverrons surement à l’Alliance Bergère.

 

Dans la catégorie « adepte inconditionnelle », Jeannette et Caline, Berger Shetland. Cette bonne chienne ne demande qu’à apprendre et commence à se détacher de sa maîtresse pour travailler avec Jean Jacques. Caline est très plaisante à voir évoluer.

 

Les berger des Pyrénées

 

Géraldine et Grimm. A cœur vaillants tout est possible. Le Berger des Pyrenées est un chien adorable qui nécessite une main de fer dans un gant de velours. Très têtu et roublard, il a vite fait de prendre l’affaire à son compte et de mener la troupe « berger-moutons » comme il l’entend. Réagir demande une grande vigilance et de l’autorité au sens noble du terme. Géraldine apprend et le chien commence à se caler. Grimm nous a montré de belles actions. Une fois recadré, ce sera du gâteau.

 

Manu et Faline. C’est une équipe en réelle progression. Manu est de plus en plus vigilant et Faline a de moins en moins d’espace pour tirer des bouts de laine. Un équilibre qui s’installe et qui porte ses fruits. Les déplacements sont devenus harmonieux. Du bon travail.


Une belle journée de convivialité où traitement des brebis, montage et démontage des filets, rangement, donnent du sens à l’Alliance Bergère.

Nous sommes là pour partager.

Partager cet article

Repost0

commentaires